Archives de catégorie : In-Situ

2018
Centre Chorégraphique Nomade et Itinérant
In-Situ

Vernissage : The nature of Love, Charles Sandison

Tout commence par un coup de foudre.

Génèse :

C’est par hasard que les artistes Charles Sandison et Cécile Guye se rencontrent aux Pénitents noirs.

Charles Sandison y installe son oeuvre monumentale d’art lumineux  » The nature of love  » et Cécile Guye vient récupérer des podiums qui doivent servir pour une prochaine intervention, c’est une habituée des lieux…

Elle lui parle d’une autre histoire d’amour qui dure depuis près de trente années, avec sa danseuse Caroline Richaud et neKomata ( chorégraphe, performer et danseur ).

Elle a été leur toute première professeure, les a initiés aux arts chorégraphique et leur a transmis cette passion dévorante de la danse qui les habitent désormais.

Ils ont été leur premiers partenaire respectifs découvrant les joies du duo et développant une puissante connexion entre eux. Ils se séparent à l’âge de 15 ans lorsque le jeune homme monte à la capitale pour y poursuivre ses études au conservatoires supérieurs.

Ils se retrouvent de nouveau il y à dix ans et réalisent régulièrement de nouvelles pièces pour la rue puis la scène au sein de la compagnie Boutabou ainsi que de nombreuses performances réalisées avec les élèves des ateliers chorégraphiques du conservatoire municipal.

C. Sandison propose alors à C. Guye et neKomata de monter une performance pour le vernissage de son exposition « The nature of Love »

 

 

Note d’intention :

 

 

 

 

 

 

Avec  » The nature of love  » Charles Sandison offre au public l’occasion de  vivre une expérience à la fois corporelle et spirituelle.

En utilisant des ordinateurs, des vidéos projecteurs et du code informatique, il transforme la chapelle des pénitents Noirs en un incubateur d’amour numérique !

Une entité vivante et évolutive qui habite en totalité l’espace de la chapelle, couvrant le sol, les murs et le plafond. Une installation animée immersive qui ne se répète jamais.

Ce travail artistique nous interroge sur l’amour, à l’ère de la révolution de l’information, d’internet et de prépondérance de l’ordinateur dans notre quotidien.

Intelligence artificielle, amour, émotions quelles interactions ?

l’Ecriture des performance écho aux intention primaires de l’auteur

De leur côté les danseurs reçoivent une phrase chorégraphique qu’ils seront invités à déconstruire pour pouvoir la reproduire à leur tour, par bribes, des morceaux mis bout à bouts de façon aléatoire ne se répétant jamais de la même façon.

Les performers offre au visiteur une nouvelle perspective sur l’exposition, suggérant de changer de point de vue, regarder vers le ciel, ou depuis le sol.

Regarder la lumière projetée sur les peaux nues rattachant les artistes au mur blancs toile que C. Sandison empli de sa peinture éphémère. Célébration de cette nouvelle ère, celle de l’humain et de sa création numérique, l’arrivée de la pensée artificielle s’imprimant dans leur peaux, rencontres, tissant pour noeud remplaçant les phéromones originelles…

Exposition The nature of Love du 14 février au 1er septembre 2018, Centre d’art Les pénitents noirs, Aubagne.

visites guidées sans inscriptions tous les samedi jusqu’à 15h.

Pour tous les groupes de plus de six personnes une inscription est obligatoire, une visite guidée leur sera également proposée mais ils peuvent aussi choisir de découvrir l’exposition en autonomie. il est également possible d’organiser des visites scolaires ( crèches à enseignement supérieur ).

Pour toute réservation : 0442181726 ou chapelle.penitents@aubagne.fr

Autres temps fort de l’exposition :

14 février à 15h : Rencontre avec l’artiste Charles Sandison

17 mars de 15h à 17h : Théâtre  » Brèves d’expo » par l’université du temps libre et le conservatoire de la ville d’Aubagne

28 mars à 16h : Instant musical, conservatoire de la ville d’Aubagne.

13 avril à 17h30 : Ensemble de flûte du conservatoire de la ville d’Aubagne

18 mai à 17h30 : Restitution master class IIMM de Victor Villena, bandonéon argentin

19 mai de 20h à 23h : La nuit des musées,  « pianos en mouvement », Deux claviers et Danse contemporaine par Eric Maresca et Jean-Sébastien Bardon et des élèves de la classe de Cécile Guye par le conservatoire de la ville d’Aubagne

8 juin à 17h30 : Restitution master class IIMM de Nabankur Bharracharya, Mairyee Mahatma, Kathak, danse de l’inde du nourd et tabla, percussions indiennes

6 juillet à 17h30 : Restitution master class IIMM de Bruno Allary (musiques populaires populaires mediterrannéennes ) et Miquéu Montanaro (nouvelles techniques et répertoires musicaux )

 

 

Vernissage : mardi 13 février a lieu le vernissage de l’exposition

A cette occasion l’artiste fait appel aux Compagnies Boutabou et Ça s’aKroche pour réaliser une performance.

Direction artistique : Cécile Guye et neKomata

interprétation : Caroline Richaud, neKomata et les élèves des ateliers chorégraphiques du conservatoire municipal de la ville d’Aubagne ( Florence P, Elsa V, Florence B, Marie B, Caroline L, Maïté S, Mathilde G, Sophie S )